Méthodes de Michael Michalko

Dans son livre “Cracking Creativity”, Michalko présente plusieurs méthodes de “Brainwriting”.

Exercice des “10 premières idées”

  • Chaque personne note sur une feuille le “thème central” de la séance de brainstorming.
  • Chaque personne note tout autour “les 10 premiers mots” qui viennent à l’esprit.
  • On vérifie quels sont les mots que le groupe a en commun, qui se retrouvent sur plusieurs feuilles (il y a en aura normalement très peu).
  • On en fait le prochain “mot central”, et on recommence l’exercice.

Brainwriting

Michalko indique que cette méthode a été développée par Richard Feynman (physicien travaillant sur la première bombe atomique, dans le projet Manhattan), et Horst Geschka au Batelle Institut de Francfort.

Les étapes d’une séance de Brainwriting:

  1. Discuter le problème. L’écrire de manière à ce qu’il soit visible pour tout le monde.
  2. Distribuer des “cartes index”. Chaque participant·e écrit une idée par carte, en silence.
  3. Une fois remplie, passer la carte à la voisin·e de droite, en silence.
  4. Les cartes reçues sont des “stimulations”. On peut réagir par de nouvelles idées, sur de nouvelles cartes.
  5. Après 20 à 30 minutes, récolter toutes les cartes produites. Eliminer les doublons.
  6. Distribuer à chaque participant·e des gommettes (env 5), qu’on colle sur les meilleures idées.

Avantages par rapport au Brainstorming classique:

  • On travaille en parallèle, cela permet de produire plus d’idées spontanées dans le même temps.
  • Les personnes timides peuvent s’exprimer plus facilement. Il y a moins de pression.
  • Environnement plus silencieux.

Variantes du Brainwriting

Wall of Ideas

  1. Pendant la phase de production, l’animateur·trice récolte les idées, et les affiche contre un mur.
  2. Une fois l’écriture terminée, l’animateur·trice lit toutes les idées, s’assure que tout le monde les comprend. Si nécessaire, poser des questions de clarification et compléter les cartes (avec une autre couleur).
  3. Organiser les idées. Le groupe doit les déplacer et les grouper par catégories.
  4. Chaque catégorie reçoit une carte-titre. Il faut nommer chaque catégorie. Il peut y avoir des sous-catégories.
  5. On peut ajouter des post-its pour compléter, commenter, indiquer des problèmes.
  6. Prioriser avec des gommettes de couleur données à chaque participant·e.
  7. Dernière étape: on rédige un document de synthèse, qui est imprimé et donné à chaque participant·e.

Three Plus

  1. Chaque participant·e écrit silencieusement 3 idées, sur 3 différentes feuilles (en haut de la page).
  2. Les feuilles tournent (les passer à la personne à sa droite).
  3. Sur les feuilles reçues, noter une idée qui “améliore” l’idée originale. En cas de difficulté, on peut lister une nouvelle idée. Faire cela pour chacune des trois feuilles.
  4. Après 5 minutes, on fait à nouveau tourner les feuilles.
  5. On arrête lorsque les feuilles reviennent à leur auteur.

Clustering

C’est une méthode qui combine la production d’idées silencieuse avec le couplage aléatoire d’idées et de personnes.

  1. Discuter le problème. L’écrire de manière à ce qu’il soit visible pour tout le monde.
  2. Chaque participant·e produit 8 réponses ou idées, sur des cartes (une idée par carte).
  3. L’animateur·trice récolte et mélange toutes les cartes.
  4. Trois cartes sont distribuées à chaque participant·e (personne ne doit reçevoir ses propres cartes).
  5. Chaque personne étudie ses cartes, et les ordonne par préférence. Pendant ce temps, l’animateur·trice dispose les cartes restantes sur une table, face visible.
  6. Les participant·es peuvent débarrasser des cartes qui leur déplaisent, en échangeant avec celles sur la table. Durée: quelques minutes.
  7. Les participant·es doivent échanger des cartes entre eux. Chaque personne doit échanger au moins une carte (pas de maximum).
  8. Les participant·es se rassemblent par groupes (clusters). Il n’y a pas de nombre limite, mais chaque cluster va conserver uniquement trois cartes.
  9. Phase finale: Chaque groupe présente ses 3 idées, de manière créative et visuelle (affiche, slogan, logo, vidéo…)

Clustering 2

Une méthode alternative.

  1. Pendant 5 minutes, chacun écrit un maximum d’idées sur des fiches (index cards).
  2. Diviser le groupe en équipes de 3 à 6 personnes.
  3. Chaque équipe rassemble ses fiches, et les ordonne par préférence.
  4. Chaque équipe conserve ses “top-5 ideas”, les autres sont posées sur une table, face visible. Les équipes peuvent consulter ces fiches et les utiliser.
  5. Les équipes discutent les idées choisies, et peuvent les améliorer, ou en produire de nouvelles. Chaque équipe doit toujours en conserver cinq.
  6. Toutes les équipes se réunissent, et expliquent leurs idées aux autres.
  7. Le groupe entier se concerte pour réduire la liste totale à cinq idées.
  8. Le groupe élabore sur ces idées, les évalue et fait le point.

6-3-5 Brainwriting

Une méthode présentée dans un article wikipédia.

“In brief, it consists of 6 participants supervised by a moderator who are required to write down 3 ideas on a specific worksheet within 5 minutes; this is also the etymology of the methodology’s name. The outcome after 6 rounds, during which participants swap their worksheets passing them on to the team member sitting at their right, is 108 ideas generated in 30 minutes.”

  • Once the topic of the session is narrowed down to a problem statement, this is announced and written on top of the Idea Form. This is a worksheet that has to be handed out to each participant and consists of a grid where the heading of the columns are Idea 1, Idea 2 and Idea 3 and the rows identify the name of who has contributed to that particular suggestion.
  • Participants are given 5 minutes to complete the first row and write down the first ideas, working in silence. These may be expressed in any graphical form: written, drawn, through a symbol, or however the author prefers.
  • The sheet is passed on to the next participant on the right. Now the process is repeated and each participant is free to get inspired from the idea he reads on the sheet written by his neighbour and contribute to them by integrating or completing them, or decide to ignore them and start a new one from scratch.
  • The process goes on until the worksheet is completely filled in, but if the supervisor deems it necessary, the time for each round may be extended to a maximum of 10 minutes.
  • The conclusion of the brainstorming session is a preliminary screening of the ideas that have been gathered, where exact duplicates are deleted, and a team evaluation takes place, perhaps using the Nominal Group Technique or Prioritization matrix, to select 1 to 3 ideas the group can focus on.

Mixed Sessions

Interrompre le Brainstorming par une “Creative-Thinking Technique”.

Par exemple: pendant 10 minutes, chacun·e doit, de manière individuelle, inventer des liens entre le sujet central et des mots aléatoires distribués.

Sources